TP3 - Structurer le projet avec des rôles

Ajouter une installation mysql simple à une de vos machines avec un rôle trouvé sur Internet

  • Créez à la racine du projet le dossier roles dans lequel seront rangés tous les rôles (c’est une convention ansible à respecter).

  • Les rôles sont sur https://galaxy.ansible.com/, mais difficilement trouvables… cherchons sur GitHub l’adresse du dépôt Git avec le nom du rôle mysql de geerlingguy. Il s’agit de l’auteur d’un livre de référence “Ansible for DevOps” et de nombreux rôles de références.

  • Pour décrire les rôles nécessaires pour notre projet il faut créer un fichier requirements.yml contenant la liste de ces rôles. Ce fichier peut être n’importe où mais il faut généralement le mettre directement dans le dossier roles (autre convention).

  • Ajoutez à l’intérieur du fichier:

- src: <adresse_du_depot_git_du_role_mysql>
  name: geerlingguy.mysql
  • Pour installez le rôle lancez ensuite ansible-galaxy install -r roles/requirements.yml -p roles.

  • Ajoutez la ligne geerlingguy.* au fichier .gitignore pour ne pas ajouter les rles externes à votre dépot git.

  • Pour installer notre base de données, ajoutez un playbook dbservers.yml appliqué au groupe dbservers avec juste une section:

    ...
    roles:
        - <nom_role>
  • Faire un playbook principal main.yml qui importe juste les deux playbooks flaskapp_deploy.yml et dbservers.yml avec import_playbook.

  • Lancer la configuration de toute l’infra avec ce playbook.

  • Dans votre playbook dbservers.yml et en lisant le mode d’emploi du rôle (ou bien le fichier defaults/main.yml), écrasez certaines variables par défaut du rôle par des variables personnalisés. Relancez votre playbook avec --diff (et éventuellement --check) pour observer les différences.

Transformer notre playbook en role

  • Si ce n’est pas fait, créez à la racine du projet le dossier roles dans lequel seront rangés tous les roles (c’est une convention ansible à respecter).
  • Créer un dossier flaskapp dans roles.
  • Ajoutez à l’intérieur l’arborescence:
flaskapp
├── defaults
│   └── main.yml
├── handlers
│   └── main.yml
├── tasks
│   ├── deploy_app_tasks.yml
│   └── main.yml
└── templates
    ├── app.service.j2
    └── nginx.conf.j2
  • Les templates et les listes de handlers/tasks sont a mettre dans les fichiers correspondants (voir plus bas)

  • Le fichier defaults/main.yml permet de définir des valeurs par défaut pour les variables du role.

  • Si vous avez fait le Bonus 2 du TP2 “Rendre le playbook dynamique avec une boucle”

    • Mettez à l’intérieur une application par défaut dans la variable flask_apps
flask_apps:
  - name: defaultflask
    domain: defaultflask.test
    repository: https://github.com/e-lie/flask_hello_ansible.git
    version: master
    user: defaultflask
  • Sinon :
    • Mettez à l’intérieur des valeurs par défaut pour la variable app :
app:
  name: defaultflask
  domain: defaultflask.test
  repository: https://github.com/e-lie/flask_hello_ansible.git
  version: master
  user: defaultflask

Ces valeurs seront écrasées par celles fournies dans le dossier group_vars (la liste de deux applications du TP2), ou bien celles fournies dans le playbook (si vous n’avez pas déplacé la variable flask_apps). Elle est présente pour éviter que le rôle plante en l’absence de variable (valeurs de fallback).

Découpage des tasks du rôle

Occupons-nous maintenant de la liste de tâches de notre rôle. Une règle simple : il n’y a jamais de playbooks dans un rôle : il n’y a que des listes de tâches.

L’idée est la suivante :

  • on veut avoir un playbook final qui n’aie que des variables (section vars:), un groupe de hosts: et l’invocation de notre rôle

  • dans le rôle dans le dossier tasks on veut avoir deux fichiers :

    • un main.yml qui sert à invoquer une “boucle principale” (avec include_tasks: et loop:)
    • …et la liste de tasks à lancer pour chaque item de la liste flask_apps
  • Copiez les tâches (juste la liste de tirets sans l’intitulé de section tasks:) contenues dans le playbook appservers dans le fichier tasks/main.yml.

  • De la même façon copiez le handler dans handlers/main.yml sans l’intitulé handlers:.

  • Copiez également le fichier deploy_flask_tasks.yml dans le dossier tasks.

  • Déplacez vos deux fichiers de template dans le dossier templates du role (et non celui à la racine que vous pouvez supprimer).

  • Pour appeler notre nouveau role, supprimez les sections tasks: et handlers: du playbook appservers.yml et ajoutez à la place:

  roles:
    - flaskapp
  • Votre role est prêt : lancez appservers.yml et debuggez le résultat le cas échéant.

Facultatif: rendre le rôle compatible avec le mode --check

  • Ajouter une app dans la variable flask_apps et lancer le playbook avec --check. Que se passe-t-il ? Pourquoi ?
  • ajoutez une instruction ignore_errors: {{ ansible_check_mode }} au bon endroit. Re-testons.

Facultatif: Ajouter un paramètre d’exécution à notre rôle pour mettre à jour l’application.

Facultatif :

Correction

Il contient également les corrigés du TP2 et TP4 dans d’autre branches.

Bonus

Essayez différents exemples de projets de Geerlingguy accessibles sur github à l’adresse https://github.com/geerlingguy/ansible-for-devops.

Bonus 2 - Unit testing de role avec Molecule

Pour des rôles fiables il est conseillé d’utiliser l’outil de testing molecule dès la création d’un nouveau rôle pour effectuer des tests unitaire dessus dans un environnement virtuel comme Docker.